Filter by Catégories de produits
Accessoires
Marque
Pianos à queue
BLÜTHNER
BOSENDORFER
C. BECHSTEIN
GROTRIAN-STEINWEG
KAWAI
PETROF
PLEYEL SCHIMMEL
SAUTER
SCHIMMEL
SEILER
YAMAHA
Pianos droits
ALEXANDER HERRMANN
BLUTHNER
BOSENDORFER
C. BECHSTEIN
ERARD SCHIMMEL
EUTERPE
GAVEAU
GROTRIAN-STEINWEG
HELLAS
HOFFMANN
IBACH
KAWAI
PEARL RIVER
PETROF
PLEYEL
PLEYEL SCHIMMEL
RAMEAU
RIPPEN
SAMICK
SAUTER
SCHERER
SCHIMMEL
SEILER
TOYO
WEINBACH
WILH STEINMANN
YAMAHA
YOUNG CHANG
Pianos numériques
KAWAI
ROLAND
YAMAHA
WEINBACH
Non classé
Pianos à queue
BOSENDORFER
C. BECHSTEIN
GROTRIAN-STEINWEG
KAWAI
PETROF
PLEYEL SCHIMMEL
SAUTER
SCHIMMEL
SEILER
YAMAHA
Pianos d occasion
ALEXANDER HERRMANN
AUGUST FORSTER
BLUTHNER
C. BECHSTEIN
ERARD SCHIMMEL
EUTERPE
FURSTEIN FARFISA
GAVEAU
GROTRIAN-STEINWEG
HOFFMANN
Occasion BOSENDORFER
Occasion HELLAS
Occasion IBACH
Occasion KAWAI
Occasion PEARL RIVER
Occasion RAMEAU
Occasion RIPPEN
Occasion SAMICK
Occasion SAUTER
Occasion SCHIMMEL
Occasion SEILER
PETROF
PLEYEL
PLEYEL SCHIMMEL
SCHERER
TOYO
WEINBACH
WILH STEINMANN
YAMAHA
YOUNG CHANG
Pianos droits
ALEXANDER HERRMANN
BOSENDORFER
C. BECHSTEIN
EUTERPE
GAVEAU
GROTRIAN-STEINWEG
HELLAS
HOFFMANN
IBACH
KAWAI
PEARL RIVER
PETROF
PLEYEL
PLEYEL SCHIMMEL
RAMEAU
RIPPEN
SAMICK
SAUTER
SCHIMMEL
SEILER
TOYO
WILH STEINMANN
YAMAHA
YOUNG CHANG
Pianos neufs
GROTRIAN-STEINWEG
KAWAI
Neuf SAUTER
PETROF
ROLAND
SCHIMMEL
YAMAHA
Pianos numériques
KAWAI
ROLAND
YAMAHA
WEINBACH
Revenir au lexique

Polyphonie

Le mot polyphonie signifie littéralement plusieurs voix ou sons. En musique, il désigne la combinaison de plusieurs mélodies ou des parties musicales chantées ou jouées en même temps. De surcroît, un chant polyphonique se compose d’une voix principale et d’une autre tenant une note à hauteur égale ou différente. À noter qu’historiquement, le chant à plusieurs voix était d’origine caucasienne, de l’organum médiéval.

Depuis la période baroque jusqu’au XIXe siècle, un certain nombre de chants polyphoniques ont été inventés dans le monde musical. La polyphonie corse est l’un des chants polyphoniques les plus célèbres au monde. Au départ, elle est basée sur des chants des bergers qui, durant leurs séjours en montagne, chantaient les Paghjelle. Ces derniers sont un type de chant profane non sacré. Ils se chantent a cappella et sont classés dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) depuis 2009. Par ailleurs, le chant polyphonique grégorien fait partie des chants sacrés à plusieurs voix. Il s’agit d’un chant liturgique officiel et ordinaire de l’église catholique qui doit se chanter a cappella et à l’unisson.

À l’époque comme aujourd’hui, les écritures polyphoniques sont présentes dans de nombreuses œuvres de grands compositeurs. C’est notamment le cas dans le chœur final du Magnificat d’Antonio Vivaldi, créé en 1725. Plus tard, vers 1741, Georg Friedrich Haendel a inventé le Messie, un oratorio pour chœur, soliste vocal et orchestre. En 1749, Haendel a créé un oratorio à trois actes, le Solomon. Le requiem de Mozart (vers 1791) et celui de Johannes Brahms (en 1868) constituaient aussi des musiques polyphoniques très populaires de l’époque romantique.

En pratique, le piano, un instrument de musique polyphonique, s’avère le plus approprié dès qu’il s’agit d’un chant à plusieurs voix. Avec ses deux mains, un pianiste peut parfaitement jouer trois, quatre ou cinq voix, voire dix et plus en même temps. Il suffit d’avoir à disposition les partitions de la mélodie.

crossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram