Chevalet de mécanique

La mécanique du piano se définit comme un système complexe composé de plusieurs pièces permettant la frappe des cordes. Ainsi, elle assure l’émission d’une onde sonore lorsque l’une des touches sur le clavier est enfoncée. Parmi les éléments de la mécanique de ce type d’instrument de musique figure le chevalet. Il désigne une planchette de bois (fabriquée à partir d’acajou, par exemple) située entre les cordes et la table d’harmonie des pianos.

Chaque touche dispose d’un chevalet de mécanique équipé d’un bâton d’échappement qui propulse le marteau (actionné par le pianiste au moyen du clavier) sur la corde. À titre indicatif, la pression que les cordes exercent sur le chevalet s’appelle « charge » (d’environ 450 kg). Il peut arriver que les pianos d’occasion perdent de leur sonorité, car avec le temps, la pression des cordes diminue cette charge en provoquant l’affaissement de la table d’harmonie. Dans ce cas, vous pouvez faire appel à un facteur de piano pour restaurer votre instrument de musique.

Par ailleurs, il existe 2 catégories de chevalets, l’une pour les cordes basses et l’autre dédiée à celles aiguës. Le premier type de chevalet permet l’installation de cordes basses filées et le deuxième offre une belle vibration de la note. Contrairement aux pianos droits, les pianos à queue ou pianos de concert disposent d’un chevalet muni d’un ressort spécial et d’un levier amovible. Ces deux pièces offrent un double dégagement sous le bâton d’échappement afin de répéter indéfiniment la note.

Si vous voulez acquérir un piano, sachez qu’il existe différents magasins de musique. Ils proposent une sélection de pianos numériques, silencieux, acoustiques, neufs ou d’occasion. Parmi eux, vous trouverez le centre Chopin qui a tiré son nom de l’un des célèbres pianistes du XIXe siècle, Frédéric Chopin. Si vous n’avez pas les moyens d’acheter un piano, sachez que vous pouvez opter pour la location de piano.

X