Jambe de force de lyre

Le pédalier ou la lyre (sur un piano à queue) se définit comme un clavier supplémentaire permettant de jouer du piano. En ce sens, il permet de varier les sonorités en prolongeant les notes ou, au contraire, en les étouffant. En général, un piano comprend trois pédales métalliques qui se placent au-dessous de l’instrument. Fixée directement et fermement sous l’instrument de musique, la jambe de force de lyre sert de support du pédalier. Elle joue un rôle important sur le fonctionnement des pédales, et donc sur la maintenance de la sonorité du piano.

Les trois pédales des pianos acoustiques ou pianos numériques, la pédale douce, la pédale de soutien et la pédale forte, jouent chacune des rôles importants. Quand le pianiste enfonce le clavier, trois cordes sont frappées en même temps par le marteau. À gauche du pédalier, la pédale douce ou la pédale une corde (pédale Una Corda), frappe seulement deux de ces trois cordes, voire une dans le cas des basses. Elle a pour effet de rendre le son plus étouffé. Se trouvant au milieu, la pédale du soutien, quant à elle, permet de retenir la dernière note jouée, tandis que les autres sont étouffées. À droite, la pédale forte sert à maintenir un son plus généreux en prolongeant les notes jouées et en augmentant leur résonance. En effet, au moment du relâchement de la touche, elle permet de relever tous les étouffoirs et ainsi libérer la vibration des cordes.

En accordage, l’accordeur de piano s’appuie particulièrement sur la jambe de force de lyre. À titre indicatif, accorder son piano revient à entretenir ses cordes et sa mécanique dans le but de garder sa qualité sonore. En effet, si la jambe de force de lyre présente un angle trop fermé, cela peut entraîner le grincement des pédales qui va modifier le timbre et la résonnance du son. Également, si elle n’est pas fixée fermement, le pédalier ne fonctionne pas correctement.

100€ de remise sur tous les pianos acoustiques d'occasion avec le code MUSICWEEK

X