Corde(s) piano

Faisant partie de la famille des instruments à cordes, le piano fascine le public. Lorsque le pianiste appuie sur les touches, les cordes sont frappées par un marteau, et leurs vibrations produisent le son. Sur un piano droit, l’outil revient sous l’action des ressorts, tandis que sur un piano à queue, la gravité fait tout simplement retomber le marteau et le fil sonne.

Avant, lorsque les pianos ont été inventés pour la première fois, la corde à piano, aussi appelée corde à musique, était en laiton ou en fer. Au XIXe siècle, les fabricants ont constaté que l’acier fonctionnait mieux. C’est ainsi que la corde de cet instrument a été fabriquée en acier au carbone trempé, appelé également acier à ressort, avec des diamètres de 0,15 à 4,8 mm.

Un piano comporte en général 88 touches, dont le nombre de cordes dépend du modèle, mais se situe souvent aux alentours de 230. Chaque touche doit être associée à 1 à 3 cordes, et celles-ci doivent être ajustées par un accordeur professionnel. Les cordes se distinguent en deux types :

  • les cordes graves : constituées de 2 fils, dont le fil principal et le fil de cuivre qui se roule autour du premier pour générer un son plus grave ;
  • les cordes de fil d’acier très résistant.

La méthode pour fabriquer les cordes à piano se base sur la technique de formage à froid. Les cordes subissent des tensions importantes et des coups répétés (torsion, traction, étirement). Ce faisant, l’outillage employé est nombreux, à savoir un rouleau d’acier inox, un écrou, une pince coupante et une visserie. Concernant la façon d’attacher la corde, elle est tendue entre une pointe d’accroche et une cheville. Celle-ci permet de faire varier la tension de la corde, qui est prévue à 80 kg. À mentionner que la corde à piano est censée être rigide, car c’est l’association de sa longueur, de son diamètre et de sa tension qui va produire la note.

X